Orange vous accompagne avec le RDV Orange Expert

#témoignage #Xambox  #TransfoNum
Orange vous accompagne avec le RDV Orange Expert

Banniere_RDV_Expert-1180x260px-V2_okHervé Sureau, fondateur du cabinet dp&ce, nous parle de son expérience avec le service RDV Orange Expert. Ce rendez-vous téléphonique de 30 minutes avec un conseiller expert lui a permis de découvrir et d’apprendre à utiliser des outils destinés aux pros comme par exemple la messagerie pro, Xambox et l’application Orange Pro.

Accédez au témoignage vidéo : https://youtu.be/_lIm-0heUbU

Ce rendez-vous téléphonique de 30 minutes avec un Expert est gratuit et vous permet de découvrir et utiliser les services pro inclus dans votre offre. À la fin de ce RdV, vous aurez paramétré votre espace client et pourrez archiver vos factures facilement, créer une présentation commerciale efficace ou stocker vos fichiers dans un espace sécurisé.

Pour en savoir plus: https://boutiquepro.orange.fr/rendez-vous-orange-expert.html

Sauvegarde en ligne : maîtrisez la sécurité de vos données

#Backup #ProtectionDesDonnées #SciencesPo

Sauvegarde en ligne : maîtrisez la sécurité de vos données avec Oodrive

AdbackupLes entreprises sont encore nombreuses aujourd’hui à sauvegarder sur des supports physiques. Cependant, les risques de détérioration ou d’erreurs de manipulations sont inhérents à ces outils.

Lorsque vous décidez de sauvegarder vos  données dans le Cloud, ces dernières ne sont plus dépendantes du parc informatique de votre entreprise : en cas de défaillance technique, de sinistre, de vol, elles sont donc protégées. Et cette solution est généralement plus avantageuse en termes de coûts.

Sciences Po est une université de recherche internationale. Face au nombre d’utilisateurs au sein de l’Institut, et compte tenu de la sensibilité des données qui y circulent, deux enjeux sont primordiaux pour la grande école : la sécurité et la sauvegarde automatique. L’Institut se devait d’offrir une solution Cloud qui protège l’ensemble du parc informatique fixe et nomade afin de prévenir les risques de pertes et d’espionnage de données politico-sensibles.

« La solution d’Oodrive est intuitive, c’est ce que nous recherchions », confie Frank Epaillard, Responsable du service infrastructures digitales et services aux usagers à la Direction des Systèmes d’Information. Avec AdBackup, il est possible de concilier mobilité, productivité et protection des données car elle permet aux utilisateurs de travailler sur leurs documents depuis des périphériques nomades tout en assurant la protection de ces données.

En cas de sinistre ou d’attaque informatique, redémarrez votre activité le plus rapidement possible grâce à la solution de sauvegarde en ligne AdBackup. La sauvegarde de l’ensemble de votre parc informatique est totalement transparente pour l’utilisateur. Vous sauvegardez des postes de travail, des serveurs, des machines virtuelles et des applications avec une seule solution.

Découvrez la vidéo AdBackup Pro – la sauvegarde en ligne pour les entreprises
https://www.youtube.com/watch?v=yU7JGHjuiVs&t=3s

Archivage de fichiers : le nouveau défi des entreprises

#Archivage #CloudHybride

Archivage de fichiers : le nouveau défi des entreprises

Archivage de fichiers : les 6 critères qui comptent
Disques durs, serveurs et périphériques de stockage débordent. À tel point que beaucoup d’entreprises ne parviennent plus à accéder à leurs archives pour en extraire les informations utiles à leur expansion.

On assiste aujourd’hui à une véritable dissémination des données due à la multiplication des unités de stockage de fichiers.

 

 

 

La solution ? Adopter des solutions adaptées pour conserver toutes ces données tout en y ayant accès facilement.

Archivage de fichiers : les 6 critères qui comptent :

. S’affranchir des contraintes matérielles

Avec l’archivage physique, l’entreprise doit acheter les supports nécessaires en fonction de ses besoins. En externalisant, plus d’investissements lourds à effectuer.

. Stocker et archiver sans limite

Les entreprises produisent de plus en plus de données. Leurs besoins en termes de stockage grandissent au même rythme. L’espace de stockage doit donc être illimité pour répondre à leurs attentes. Certaines solutions d’archivage sont extensibles vers le Cloud. En mode Cloud hybride, les fichiers anciens sont automatiquement déplacés vers le Cloud, sans limite de capacité. Cela vous permet de libérer votre stockage primaire. Vous pouvez augmenter la capacité des espaces de stockage jusqu’à plusieurs pétaoctets, sans interruption pour les utilisateurs.

. Préserver des données à long terme

Les données non utilisées sont automatiquement archivées sur des supports de stockage froid conçus pour le stockage à long terme. La solution idéale pour une entreprise doit s’accompagner d’un abonnement qui peut s’adapter à ses besoins au fil du temps. La numérisation permet une protection optimisée des infos (délocalisation des originaux, conservation d’une copie avec gestion des droits). La solution doit prendre en charge la vérification de l’intégrité des fichiers. Pour une protection optimale de son patrimoine, les fichiers doivent être protégés par copie multiple. Le contrat doit couvrir une période très longue, voire illimitée.

. Réduire les coûts

L’infrastructure est optimisée et l’administration simplifiée. Vous choisissez le matériel de stockage et le fournisseur le plus adapté en fonction de vos besoins

. Offrir un accès facile aux utilisateurs

Choisissez une solution avec un accès transparent et présentant un serveur de fichier virtuel, et le même mode d’accès, que le fichier soit sur disque, sur bande ou dans le Cloud.

. Disposer de ses données

Lorsque vous choisissez votre solution d’archivage, il est essentiel que vous puissiez, si vous le désirez, récupérer l’ensemble de vos fichiers. Le jour où vous décidez de changer de solution ou de fournisseur, le critère de réversibilité s’avère primordial. Avec une structure par fichier/répertoire, rien de plus facile !

Lire l’intégralité du Livre Blanc consacré à l’archivage de fichiers dans les entreprises

Azopio – Un outil Cloud de pré-comptabilité

#cloud #logiciel #comptabilité #SaaS #TPE #Experts-comptables

Azopio :Un outil Cloud de pré-comptabilité simple et efficace pour simplifier la gestion quotidienne de votre entreprise

pré-comptabilitéLes tâches administratives et comptables pour les TPE-PME, indépendants et artisans sont lourdes et fastidieuses, mais elles sont légalement obligatoires et essentielles à une bonne gestion. Pour les aider à alléger leur quotidien et améliorer leur organisation et tenue administrative, Azopio a développé un outil Cloud de pré-comptabilité des plus conviviaux !

 

 

Collecter, organiser et centraliser automatiquement toutes vos pièces comptables

Azopio automatise la collecte des factures fournisseurs en allant les récupérer directement sur les différents portails web de vos prestataires. Plus la peine de perdre du temps à télécharger les justificatifs d’achat, Azopio se connecte automatiquement à chacun de vos fournisseurs. Il en est de même pour les transactions bancaires, qui peuvent être automatiquement extraites des relevés bancaires. Quant aux factures envoyées par email, il suffit de les renvoyer sur l’adresse email unique de votre compte afin d’être traitées.

Grâce à son application mobile Azopio Snap, les reçus sont photographiés sur le champ et envoyés en un clic sur la plateforme.

Ces pièces comptables sont ainsi toutes centralisées à un même endroit mais aussi classées automatiquement selon la date et la nature du document (factures fournisseurs, factures clients, reçus, banque, etc…). Elles sont facilement retrouvables via la fonction de recherche et partageables avec votre cabinet d’expertise comptable !

Automatiser la saisie manuelle des factures et reçus

En plus de l’automatisation de la collecte et du classement des pièces comptables, Azopio extrait automatiquement les données clés des factures, reçus, et relevés bancaires. Grâce à une technologie de reconnaissance de caractères très pointue, le logiciel est capable d’analyser le contenu d’un justificatif et d’en extirper, en quelques secondes, les informations telles que la date, le nom, les montants TTC, HT, et TVA, la devise. Ainsi le temps de saisie gagné permet alors aux entreprises et à leurs experts-comptables de se concentrer sur des tâches à plus forte valeur ajoutée.

Intégrer les services cloud avec lesquels vous travaillez déjà !

Enfin, Azopio s’interconnecte aux services de stockage cloud avec lesquels les entreprises travaillent déjà ! Autrement dit, Azopio vous donne la possibilité de déposer à un second endroit sur le cloud (comme Dropbox ou Google Drive) l’ensemble ou certaine catégorie de ces documents classés ; ainsi la solution permet une redondance de l’archivage sur le service de stockage que vous avez choisi. Il lui est par ailleurs possible de se synchroniser  à certains logiciels de comptabilité en ligne tels que Quickbooks ou Xero.

Vidéo d’Azopio : une solution automatique de collecte et de saisie de pièces comptables https://www.youtube.com/watch?v=Px6coFZOKI

Et si le renouveau du client léger, c’était le Cloud ?

#Cloud
Et si le renouveau du client léger, c’était le Cloud ?

AWS a annoncé il y a quelques semaines le rachat de NICE, musclant ainsi son offre sur plusieurs points; le HPC (High Performance Computing) en mode Cloud et la virtualisation d’un poste de travail ultra performant…

AWS - nuageo

Ces solutions de niches couplées à aux services AWS déjà disponibles, ouvrent de nouvelles portes sur le terrain du Virtual Desktop. En parallèle, depuis 2011 Google commercialise le Chromebook. Le principe ? Un ordinateur ultra-portable, à un coût très réduit (en général inférieur à 300€) qui mise tout sur l’autonomie et son système d’exploitation : Chrome OS.

Ce dernier se définit d’une façon très simple : prenez le navigateur Chrome, et faites-en un OS dans le seul but est de permettre d’accéder à Internet, avec un minimum d’exécution en local. Un inconvénient de taille est bien entendu l’inutilité totale de ce genre de machine face à des applications lourdes, comme la CAO, le montage vidéo, etc… Il est indispensable d’avoir une machine puissante capable d’exécuter ce genre de programmes et ça c’est non-négociable…

Une seconde.

Est-ce qu’il n’y a pas dans l’actualité récente une annonce qui vient changer ça ? Nous ne sommes pas en train de dire que le mois prochain, toutes les entreprises seront passées au Chromebook car le passage au Virtual Desktop, ou le client léger Cloud, ne se fait pas à la légère : il faut s’interroger sur la place et le rôle du fournisseur, mais surtout se réorganiser autour de la donnée et de son utilisation. Il sera ainsi essentiel de procéder à un audit et une classification méthodique des données qui seront distantes, et d’anticiper les cas de non disponibilité de celle-ci, ou de responsabilités en cas de perte ou de vol.

D’ailleurs, d’une façon générale, le changement le plus complexe sera autour de l’utilisateur : si les services SaaS sont souvent plébiscités par ces derniers, il faut néanmoins les accompagner dans l’utilisation de ce nouvel outil qui pourrait être perçu comme un retour en arrière par ceux qui sont habitués aux solutions lourdes, historiques et traditionnelles. Pour autant, une révolution est doucement en train de s’amorcer : avec l’utilisation de plus en plus répandue de services SaaS, que reste-il vraiment aux applications traditionnelles, dites lourdes ? Une proximité du code et de la donnée, qui rassure, au prix d’une installation souvent douloureuse et coûteuse ?

La vraie question est plutôt : jusqu’à quand va-t-on continuer à pousser l’utilisation de machines et de logiciels qui ne sont plus adaptés aux besoins des utilisateurs, et qui mettent sous pression les capacités de support de la DSI.

Tribune proposée par Nuageo

La synchronisation des données de votre entreprise

#synchronisation #données
La synchronisation des données de votre entreprise

Beaucoup de salariés ne se contentent plus d’uti­liser leur ordinateur fixe pour travailler. Ils disposent parfois d’un ordinateur portable qu’ils emmènent en dépla­cement, d’une tablette pour plus de mobilité sur le terrain ou d’un smartphone. Ce sont autant de périphériques qui sont fournis par leur entreprise ou d’appareils person­nels utilisés dans un cadre professionnel (on parle alors de BYOD : Bring Your Own Device). C’est dans ce cadre que le principe de la synchronisation prend toute sa dimension. En effet, elle permet de placer les données dans le cloud au sein d’un espace sécurisé auquel il est possible de se connecter depuis n’importe lequel de ces différents appareils.

Il est ainsi possible pour vous de concilier mobilité et productivité car vous accédez à tout instant à vos documents de travail. Imaginons par exemple que le disque dur de votre ordinateur rende l’âme : si vos données sont conservées dans le cloud, vous pour­rez continuer à y accéder depuis vos autres péri­phériques grâce à la synchronisation.

Autre cas de figure ; si vous supprimez un document depuis l’un de vos appareils, il sera alors automatiquement supprimé de votre espace cloud et donc disparaitra de l’ensemble de vos appareils, vous dispensant ainsi le besoin de faire cette manipulation plusieurs fois.  Attention toutefois, la synchronisation ne concerne pas tous les types de données. A titre d’exemple, vous ne pour­rez pas synchroniser votre comptabilité effectuée sur logiciel SAGE dans le cloud ; en revanche, il vous sera possible d’en conserver une sauvegarde.

Plus d’information sur oodrive.fr

appvizer facilite la recherche sur son comparateur avec une barre universelle

#logiciel #comparateur #saas
appvizer facilite la recherche sur son comparateur avec une barre universelle

Tout juste un an après sa création et plus de 400 logiciels référencés sur son comparateur, appvizer.fr ouvre son moteur de recherche pour que chaque professionnel puisse choisir un logiciel en toute confiance. Saisissez directement un mot clé dans la barre de recherche pour retrouver instantanément des informations répondant à tous vos besoins.

Avec la barre de recherche universelle sur appvizer.fr, vous bénéficiez d’un accès facile à toutes les informations présentes sur le comparateur.

 

barre-recherche

Vous pouvez chercher un logiciel à partir de nombreux critères : catégorie, fonctionnalité, service, certifications ou même le lieu d’hébergement des données. Grâce à cette nouvelle fonctionnalité, les recommandations sur les applications sont plus pertinentes. Le comparateur d’applications web prend aussi en compte dans cette barre de recherche les besoins de mobilité, de sécurisation des données ou encore les règles européennes concernant leur hébergement.

Testez par vous-même cette nouvelle expérience de recherche sur www.appvizer.fr et laissez votre avis sur les applications que vous utilisez.

Privacy Shield n’est pas le héros que vous attendiez

#Cloud #Tribune
Privacy Shield n’est pas le héros que vous attendez 

A l’heure actuelle, il n’existe aucune raison de croire que le Privacy Shield permettra d’aboutir à une protection des données personnelles plus complète que celle proposée par le Safe Harbor, ni que ce bouclier de papier permettra de poser un cadre juridique de référence global capable d’encadrer les relations entre les entreprises clientes et les fournisseurs de services.

 

privacy shield

 

La disparition du Safe Harbor a eu des conséquences…du moins, sur le papier. Dans les faits, les entreprises utilisatrices de services hébergés aux USA n’ont vu aucune différence de traitement : les contrats cadres et les outils contactuels (Binding Corporate Rules – BCR) ont permis de limiter les impacts de ces mesures.

Au final, qui a pâti de cette décision ? Ce sont les utilisateurs particuliers qui ont perdu tout encadrement de l’utilisation de leurs données. Mais pour les entreprises ? L’impact est minime.

Cependant, l’émergence des pratiques contractuelles est un excellent signal : il permet aux clients de prendre conscience des enjeux du Cloud, surtout en matière de propriété et d’utilisation des données.

Par expérience, on a vu l’influence du cadre européen dans l’usage de services cloud : très limité quand ces derniers sont hébergés aux USA. Le cas PRISM, et le cas Safe Harbor/Privacy Shield, reflètent d’ailleurs une chose : le Cloud n’est pas magique, et se prépare comme n’importe quelle externalisation de service.

Il faut refuser le dogmatisme de “la donnée est à moi, chez moi”; la donnée VOUS appartient où qu’elle soit (et si vous le précisez dans le contrat), mais il est de votre devoir de savoir où elle est traitée, dans quelles conditions, et surtout d’en assurer la confidentialité ! Il faut donc avancer avec ses fournisseurs, et trouver les moyens de coopérer : cartographie des processus, flux de données, classification de la donnée, identification des cadres juridiques applicables, conformité à la réglementation en vigueur, organisation et traitement de la donnée etc.

Le choix d’une solution Cloud, quelle qu’elle soit, fait appel aux expertises de tous.

Les équipes métiers doivent classifier leurs données, les équipes de la DSI doivent être sollicitées en tant que garant technique de l’existant et des intégrations futures, les fonctions juridiques et achats doivent être impliquées dans le processus de choix.

Tribune d’experts par Nuagéo

La réalité du coût de possession dans le Cloud

#cloud #TCO #actualité

Cloud – La réalité du coût de possession dans le cloud

 

De plus en plus, des voix discordantes s’élèvent pour remettre en question les plaquettes commerciales des vendeurs de solutions Cloud, en mettant entre autre en avant des “coûts cachés” et un coût de possession (TCO, « Total Cost of Ownership ») de la solution qui serait plus élevé qu’une solution traditionnelle installée sur site. La réalité se trouve à mi-chemin de ces extrêmes : si l’aspect “low cost” du Cloud Computing est parfois avéré, la problématique des “coûts cachés” relève plutôt d’un manque de préparation ou de compréhension.

IMAGE NUAGEO

Concrètement, le coût de possession prend en compte l’intégralité des coûts relatifs à un projet : la phase de conception (Think), la phase de réalisation (Build), et la phase de maintenance (Run).

Toutefois la notion de TCO n’est alors pas complètement adaptée au Cloud : la nature de son calcul doit évoluer pour rester pertinent dans ce contexte. On peut ainsi utiliser le TCOp (Total Cost of Operation) qui se calcule de la façon suivante :

Les coûts d’accès au service (connectivité, terminaux d’accès) + Le coût du service (en prenant en compte le coût des extras additionnels) + Le coût des services complémentaires nécessaires pour la mise en place et l’exploitation du service (formation, intégration, conseil)

En plus, la durée d’utilisation de la solution et les variables d’utilisation de la solution (performance, nombre d’utilisateurs…) qui vont conditionner l’intérêt économique du passage au Cloud.

Pour autant, si l’aspect financier doit être mesuré au cas par cas, il est un avantage qui reste lui universel : le gain de temps. Egalement, le choix du Cloud implique une remise en question du modèle SI traditionnel : au lieu d’améliorations en rupture tous les 5 à 10 ans, il faut envisager une évolution graduelle tous les mois, avec des solutions qui se réinventent tous les 3 à 5 ans.

La vraie valeur du Cloud ne peut se résumer à un indicateur financier : c’est avant tout choisir une nouvelle façon de consommer les services informatiques, et surtout un moyen pour les DSI de rapprocher les besoins métiers des impératifs techniques.

Avis d’expert par Nuageo

 

Garder la maîtrise de vos données

#data #sauvegarde

Garder la maîtrise de vos données

Certaines solutions profession­nelles proposent des outils grâce auxquels vous pouvez gérer vos sauvegardes en toute au­tonomie :

  • Une console de supervision : elle permet de consulter à tout moment les sauvegardes effectuées, de définir leurs paramètres et de suivre les jeux de sauvegarde disponibles.
  • Des notifications : le logiciel de sauvegarde peut vous envoyer des alertes selon les moda­lités que vous choisissez (sauvegarde réussie, liste des fichiers non sauvegardés, capacité de l’espace de stockage, etc).
  • Un assistant de restauration : intégré à la console de supervision, il permet de choi­sir quelle version de vos données doivent être restauré.
  • Un paramétrage fin des jeux de sauvegarde : les données de votre entreprise ne sont pas toutes modifiées à la même fréquence et, à ce titre, il paraît naturel que votre sauvegarde s’adapte à cette variabilité. Une possibilité que votre prestataire peut vous offrir en vous pro­posant de paramétrer plusieurs jeux de sau­vegarde ayant chacun leurs caractéristiques propres : par exemple, une sauvegarde quoti­dienne pour vos fichiers de travail, une sauve­garde hebdomadaire pour votre comptabilité, etc.
  • Un système de versioning : le logiciel est ca­pable de conserver plusieurs versions succes­sives de vos données. Ainsi, en cas de pro­blème, vous pourrez choisir d’en restaurer une plus ou moins récente.

 

Plus d’information sur oodrive.fr

1 2